Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 17 mai 2011

La chute!

 http://www.isopix.be/persfotos_photos-de-presse/ny-strauss-kahn-arraignment-at-criminal-court-14830260-pv.aspx?DDLB_CATALOG=1&VIEW_OFFSET=00000018


L'affaire DSK n'en finit pas. Et le moins que l'on puisse dire c'est que tout défile à une allure incroyable. Depuis l'annonce des accusations envers le directeur du FMI et grand favori des élections présidentielles, tout ne fait que s'enchaîner: la publication des photos et les images vidéos, le refus de la libération sous caution et sa première nuit dans la prison de Rikers Island. Le monde politique est en ébullition.

La question de la culpabilité de DSK reste sans aucun doute une des plus importantes dans la tête des français. De la thèse du complot à celle de l'homme un peu trop proche des femmes, il en va de toutes les opinions. Une chose reste néanmoins certaine, ce sera un "grand jury" qui tranchera la question de la suite du procès.

L'affaire ....

Il est vrai que malgré les accusations qui pèsent sur DSK, de nombreuses personnes viennent à se poser la question de la réalité des faits. Comment concrètement peut-on en arriver à ce genre d'agissement? Est-il assez "stupide" pour mettre en péril sa carrière politique internationale et surtout celle qui l'attend (avec beaucoup de succès) en France? La défense de DSK tentera donc de mettre en avant les incohérences qui surgissent jour après jours dans cette affaire: des incompatibilités d'horaires qui soudainement font changer les accusations de la police (on parlait d'une agression vers 13h30 qui passe du coup a midi), des témoignages de français qui l'ont vu partir serein de l'hôtel, le fait que DSK aurait même pris le temps de déjeuner avec sa fille puis appelé l'hotel pour vérifier si il n'avait pas oublié son téléphone et bien sûr son avion qui était réservé depuis plusieurs jours.

Un des autres faits très troublant dans cette affaire reste l'article publié par Libération après une rencontre avec DSK en avril dernier. En effet il invoque les principales difficultés qu'il aura à surmonter dans le futur (notamment les femmes). En s'arrêtant sur ce point il évoque d'ailleurs une possibilité de complot. Selon Libération: "DSK évoque alors une scène où il se retrouve dans une pissotière avec Nicolas Sarkozy, lors d’un sommet international, et lui demande d’arrêter de le salir sur sa vie privée. Tout à sa volonté de se poser en victime, Strauss-Kahn se met à imaginer «une femme [qu’il aurait] violée dans un parking et à qui on promettrait 500 000 ou un million d’euros pour inventer une telle histoire…».  

Alors DSK aurait-il eu raison de se méfier d'une telle machination face à son succès ou a-t-il juste "succombé à la tentation"? Une chose est sûr d'une relation extra-conjugale à une tentative de viol il y a bel et bien un fossé.



http://www.dorffer-patrick.com/article-dsk-de-plus-en-plus-coupable-identification-formelle-73934221.html




Les Présidentielles:


Alors que la classe politique française est restée très discrète sur la polémique, une chose a pourtant marqué les esprit dans cette histoire: les images de DSK menottés et fatigués. Comme le rappelle Martine Aubry ce n'est pas chose commune chez nous: "en France, depuis la loi Guigou de 2000, on ne peut pas montrer quelqu’un de menotté, on ne peut pas humilier, on ne peut pas dégrader quelqu’un qui n’est pas encore jugé". De là toute la différence avec la politique américaine qui en plus de cumuler les charges les unes avec les autres, n'hésite pas à exposer les accusés au grand jour quitte à rendre très difficile le droit à l'oublie si la personne est innocenté.


Et c'est bien la le problème. Admettons que DSK sorte blanchi de cette histoire, les images elles resteront et il perd désormais toute crédibilité de poursuivre sa carrière. Faute d'avoir perdu "leur leader", les socialistes ont néanmoins maintenu la date des primaires. Et qui dit DSK hors jeu, dit de la place pour les autres. En effet d'après un sondage Harris Interactive, Hollande prendrait donc du gallon avec 49% d'intention de vote lors des primaires. Quant à Martine Aubry, selon le pacte de Marrackech établit avec DSK, si celui-ci ne se présente pas ce serait à son tour d'y aller. Mais au vu des évènements celle-ci préfère rappeler que "ce n'est pas la question du moment". 

 http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll/273mai1711.jpg.html




Du côté des autres partis, Eva Joly, candidate à la primaire d'Europe Ecologie- Les Verts, se dit réellement choquée par les images de DSK dans cette situation. Jack Lang, député socialiste, exprime son écoeurement en direct dans le JT de France 2: "La mise au pilori médiatique d'un homme, Dominique, par avance déjà condamné par les médias, humilié fait horreur et suscite l'écoeurement. Il n'est pas impensable qu'il y a de la part de certains magistrats, le procureur en particulier ou la juge, la volonté de se payer un Français, un Français qui plus est connu. On a le sentiment d'un acharnement médiatico-judiciaire, d'un lynchage". Du coté de la droite, une consigne de modération a été donnée et très peu de commentaires ne filtrent à ce sujet.

Cette affaire secoue donc les nombreux pronostics établis jusqu'à là sur les élections présidentielles. Car coupable ou non, Dominique Strauss-Kahn voit désormais, quoi qu'il arrive, sa carrière réduite à néant...


http://www.youtube.com/watch?v=olmJODVOdB8

04:10 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Candidats, Primaires, PS, UMP, Verts |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.