Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

mardi, 27 septembre 2011

La gauche prend du galon

65244011.jpg

http://jurapaysdeslacs.canalblog.com/archives/2011/06/02/21285278.html

 

A sept mois de la présidentielle, la gauche se fraie petit à petit son chemin. En effet, pour la première fois sous la cinquième République, la droite est minoritaire au Sénat.

 

 Une victoire symbolique

 

La conquête de la majorité sénatoriale est vue comme une victoire par la gauche. Même si c'est le cas, il est tout de même important de rappeler que l'avis de l'Assemblée Nationale l'emporte lors d'un désaccord durant l'adoption d'un texte. La victoire de la gauche reste donc avant tout symbolique. D'autant plus que ce scrutin est le dernier avant les élections tant attendues de 2012. Le Sénat conquis, les pronostiques font maintenant rage concernant le prochain dirigeant de la haute assemblée. L'actuel président Gérard Larcher brigue un nouveau mandat alors que les socialistes soutiennent haut et fort la désignation de Jean-Pierre Bel, patron des sénateurs PS.

 

http://www.france24.com/fr/20110926-senat-victoire-socialiste-gauche-presidentielle-2012-desir-harlem-ps

 

Le début de la bataille

«Cette victoire de la gauche aux sénatoriales lui donne une grande responsabilité, celle désormais de s’opposer aux mauvaises lois en provenance d’une Assemblée Nationale de droite», a affirmé Ségolène Royal. Celle-ci a considéré que ces résultats étaient une "sanction d'une sévérité extrême" pour la droite. François Hollande voit quant à lui une "décompositon du système politique". Il rajoute qu'ils sont «d'une certaine façon prémonitoire de ce qui va se passer en 2012. Nicolas Sarkozy sera le président de la République de droite qui aura perdu la majorité au Sénat».

Mais la droite ne tient pas à rester muette face aux élans de joie. Du côté de la présidence on prend simplement "acte", et on voit cette défaite comme "«la conséquence de la progression de la gauche aux élections locales intervenues depuis 2004». Le premier ministre va encore plus loin. Ainsi François Fillon n'hésite pas à rappeler que "ce soir la bataille commence". Il affirme cependant que: "Le moment de vérité aura lieu au printemps prochain".

Pour le patron de l'UMP, Jean François Copé, cette victoire ne signifie rien et il préfère avertir la population, dans un communiqué de presse, que "si le PS gagne en mai prochain, ce sera la porte ouverte à tous les fantasmes idéologiques de la Gauche, à l’instar de Martine Aubry qui a annoncé, dès hier soir, sa volonté d'instaurer le droit de vote pour les étrangers aux élections locales. " Il rappelle également à Hollande et à ses amis "qui sont peut-être entrain de triompher un peu vite" que les résultats "ne constitutent en rien un désaveux de la politique gouvernemental".

 

Les interprétations des résultats vont donc bon train que ce soit d'un côté ou de l'autre. Alors que la gauche voit là-dedans un début de victoire pour l'année prochaine, la droite tient  à remettre les pendules à l'heure en bafouillant des explications sur les raisons qui pourraient expliquer cette défaite.


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Bcgwy1bOWRc#!


 

 

20:08 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |