Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

dimanche, 09 octobre 2011

Primaires socialistes, ça balance !

 

candidats,ps

http://large.canalblog.com/tag/primaires

 


 

 Dernière ligne droite pour les socialistes. Après trois débats télévisés où les six candidats ont pu réexpliquer encore et encore les différences entre leur programme, il est maintenant temps d'aller voter.

Eh oui, c'est qu'on les attendait ces primaires. A l'affiche depuis des mois, les candidats aux primaires socialistes font aujourd'hui partie de notre quotidien. C'est qu'on entendrait presque plus la droite dans tout ce brouhaha ! Quoi qu'il en soit les candidats  se seront battus jusqu'au bout pour convaincre les français qui se déplaceront ce dimanche .

 

Des piques, des piques et encore des piques en interne

Mais attention même si le but ULTIME reste la victoire de la gauche à la présidentielle on en est encore loin. Pour l'instant les candidats se concentrent avant tout sur leur propre victoire, quitte à se tirer dans les pattes, se décridibilisant les uns les autres.

Un vrai spectacle! Pour ceux qui n'auraient pas suivi l'affaire voici un petit résumé, très restrictif certes, mais qui annonce la couleur: alors que Martine Aubry se fait toujours et encore dépasser dans les sondages par François Hollande, celle-ci lance à son égard "Nous ne combattrons pas une droite dure avec une gauche molle".

De son côté, le clan Hollande dénonce "une campagne savamment orchestrée" contre lui, à propos de ses prises de position sur la loi Hadopi et le mariage homosexuel.

Ségolène Royal,  en prend aussi pour son grade. Alors qu'elle annonçait lors du débat télévisé: «Avec moi, tous les enfants seront heureux d’aller à l’école», elle règle ses comptes via Twitter appréciant mal les réactions ironiques des médias.

 

candidats,ps

http://www.liberation.fr/politiques/01012364345-royal-se-dechaine-sur-twitter

 

Les piques entre gauchistes ne s'arrêtent pas là et la palme reviendra sûrement aux échanges entre Manuel Valls et Arnaud Montebourg. Alors que le premier prône déjà dans les médias qu'il était prêt à s'allier aux centristes du Modem, il qualifie la "démondialisation" du second de "ringard". Sur quoi répond Montebourg que "la modernité ne consiste pas à reprendre des propositions de l'UMP pour les mettre dans la primaire PS" et de rajouter que Manuel Valls était "celui qui n'(avait) qu'un pas à faire pour aller à l'UMP"

 

Des piques en externe

 

Alors que la gauche se déchaîne en interne, on rigole en externe. c'est vrai qu'autant à droite qu'au centre on se marre à regarder les socialistes se disputer. Mais alors que l'évènement des primaires était qualifié, il y a encore quelques temps, par le premier ministre, de rendez-vous au «casino des ambitions personnelles», le discours s'étaille petit à petit et s'adoucit, allant même jusqu'à devenir un «évènement politique majeur qui concerne l’avenir de notre pays». Du côté du Modem, François Bayrou rajoute lui qu' "il était temps que ça finisse ; on n’apprenait plus rien ; ils avaient l’impression eux-même de s’ennuyer"...

 

http://www.liberation.fr/politiques/06014171-l-ump-ben-euh-vive-la-primaire


Et pourtant, malgré les critiques, il semblerait que l'idée même des primaires naisse petit à petit dans l'esprit des autres. Qu'on en dise du bien ou du mal, l'important c'est qu'on en parle et la gauche l'a bien comprise. Il ne reste toutefois plus qu'à espérer que ce tourbillon de piques s'éteigne avec la fin du second tour pour laisser place à un parti qui parle d'une seule et même voix...

 


14:41 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : candidats, ps, primaires |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.