Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jeudi, 10 novembre 2011

De la rigueur au menu de la semaine

1696469_980813.jpg

http://www.leparisien.fr/actualites-informations-direct-videos-parisien

 

On rattrape le temps perdu, exit la crise, ça bouge du côté des élections. Enfin ça bouge mais ça parle toujours et encore rigueur, d'ailleurs c'est même le principal sujet de discorde entre le parti présidentiel et l'opposition socialiste.

 

UMP-PS, les sauveurs de la crise

Invité de France 2, lundi dernier, François Hollande a critiqué le plan de rigueur annoncé par la droite. Il a tenu à rappeler que depuis qu'elle est au pouvoir, la dette a augmenté de 500 milliards d'euros. Pour lui les économies prévues par la droite ne touchent pas les personnes les plus favorisées : "Les cadeaux faits aux plus hauts revenus sont préservés et on frappe les classes moyennes". D'ailleurs, il reprend la mesure annonçant que les salaires du président et des ministres seront gelés et propose à la place : "Si je suis élu, il y aura une baisse de 30 % du salaire du président et des ministres. Ce ne sont pas des économies essentielles. Cette question sera réglée en mai prochain".

De son côté, l'UMP attaque le candidat socialiste en l'accusant d'être un "commentateur irresponsable", qui en multipliant les critiques envers l'actuel président de la République souhaiterait"l’échec du sommet du G20 et du sauvetage de la zone euro". Du coup, François Hollande a décidé de répondre aux attaques en se tournant vers les meilleurs économistes afin de réfléchir à un plan de réponses à la crise.

 

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/09/hollande-tente-de-reprendre-la-main-sur-la-crise_1601268_823448.html

 

Au même moment au centre..

..On est bien loin de ces préoccupations. Le centre se pose des questions. Jean-Louis Borloo qui avait annoncé ne pas souhaiter se présenter aux présidentielles, ne se positionne pas non plus par rapport aux choix de son parti : " "Il y a au Parti radical des représentants de toutes les sensibilités. Il y a ceux qui pourraient s'engager à titre personnel pour François Hollande. Il y a chez nous des gens qui souhaitent plutôt une candidature de Nicolas Sarkozy, d'autres qui sont plus à gauche, d'autres plus au centre. C'est normal, c'est le propre de notre formation politique." Des paroles que n'apprécient pas vraiment ses compères politiques, qui considèrent le Parti Radical comme plus ancré à droite, c'est le cas du président d'honneur du PRV, André Rossinot  : "Je suis très inquiet en lisant les différents propos dans la presse laissant entendre que le Parti radical pourrait nouer des contacts avec le parti socialiste et même envisager, à terme, de changer d'alliance. Je veux croire qu'il ne s'agit là, pour quelques uns, que d'un égarement passager."

S'il y en a bien un à qui profite ce moment d'égarement c'est Hervé Morin. Le président du Nouveau Centre a déclaré qu'il annoncera officiellement sa candidature le 27 novembre prochain.  Celui qui avait crée l’Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES), aux côtés de Borloo, se voit déjà administrer des conseils par le secrétaire général adjoint de l'UMP, Marc-Philippe Daubress : «On souhaite qu’il revienne à des choses plus logiques comme l’a fait Jean-Louis Borloo, qui a constaté que, dans la période où nous étions, il n’y avait pas la place pour une candidature supplémentaire. Ça n’a pas de sens.» !

 

Mais cette semaine ce que l'on retiendra surtout c'est que la droite et la gauche au final c'est une belle histoire  "d'effraction", enfin c'est comme ça que Baroin désigne la prise de pouvoir socialiste en 1997..

 

http://www.lcp.fr/videos/reportages/20825-incident-lors-de-la-seance-des-questions-au-gouvernement


22:32 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, confédération des centres, candidats |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.