Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

jeudi, 08 décembre 2011

La germanophobie à la française !

6449556205_c2dcd0845e_z.jpg

http://fouettard.wordpress.com/

 

Panique à bord du bateau politique! Les socialistes ont osé mettre en péril les rapports franco-allemands avec des paroles dignes de germanophobes! Mais bon, un petit recadrage et hop ça repart!

 

Et oui suite au fameux discours "Toulon 2" de Sarkozy, à sa rencontre avec Merkel, à l'annonce d'un nouveau traité européen et au retour de la règle d'or, les socialistes ont pété un plomb ! Enfin selon l'UMP... Les paroles mises en cause ? La petite phrase : "La question du nationalisme allemand est entrain de ressurgir à travers la politique à la Bismark employée par Mme Merkel" d'Arnaud Montebourg ou la fameuse:"Nicolas Sarkozy ressemble plus à Edouard Daladier qu'à Charles de Gaulle ou François Mitterrand", de Jean-Marie Le Guen.

 


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/05/sarkozy-interpelle-les-socialistes-sur-la-germanophobie-et-la-regle-d-or_1613655_1471069.html



Ni une ni deux l'UMP est montée au créneau dénonçant une germanophobie de la part de la gauche : "Mme Merkel comme nos amis allemands savent bien que ces propos ne sont pas tenus par des gens responsables, qu'il ne faut pas en être blessé. Je souhaite que, quel que soit le calendrier électoral, chacun sache se hisser à la hauteur de sa responsabilité et ne pas jouer avec l'histoire de nos deux pays", explique Sarkozy en présence de la chancelière allemande.

Réaction aussi du premier ministre qui a demandé à François Hollande de contenir son parti et de trouver "la fermeté de mettre un terme au dérapage de ses amis", afin d'éviter une "dérive stupide aux relents germanophobes". Avant de rajouter qu'il est "même indécent de jouer sur des formes du sentiment national qui appartiennent au passé". La réponse de Montebourg ne s'est d'ailleurs pas faite attendre : "Il n'y a là aucune germanophobie, mais une critique de la politique de la chancelière allemand, qui abuse de sa position dominante et utilise des procédés hégémoniques".

Le débat serait certainement passé inaperçu si l'accusateur n'avait pas été un jour l'accusé. Comment ne pas évoquer les paroles de Nicolas Sarkozy il y a tout juste quatre ans en 2007, lorsqu'il tenait un discours à peu près semblable : "La France n'a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n'a jamais exterminé un peuple. Elle n'a pas inventé la solution finale, elle n'a pas commis de crime contre l'humanité, ni de génocide". Des propos qui, à l'époque, avaient fait réagir les socialistes : "Ils choquent nos amis allemands en les renvoyant à une réalité historique dont ils ne sont pas responsables"...


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/05/quand-le-candidat-sarkozy-etait-accuse-de-germanophobie-en-2007_1613317_1471069.html

 Et pour ceux qui auraient loupé l'information de la semaine : Bayrou se "réannonce" candidat, mais cette fois-ci officiellement, enfin "en homme libre" comme il dit!

16:01 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.