Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

jeudi, 22 décembre 2011

Je t'aime moi non plus

ump,ps,npa,fn

http://bit.ly/vJjwTW

 

On continue la semaine avec des attaques en tout genre. Et cette fois-ci PS-UMP ne sont pas les premiers à s'entretuer.

 

Les hostilités commencent avec Eva Joly et Marine Le Pen qui ont fait parler d'elles sur Europe 1. C'est après que la candidate des verts ait dit : "Ce n'est pas à la fille héritière de milliardaire, héritière d'un parti, héritière d'un tortionnaire en Algérie, de décider qui est Française ou pas", qu' Eva Joly s'est vue qualifier de francophobe par Marine Le Pen. Des paroles justifiées par la candidate du FN de cette manière: "Parce qu'elle veut supprimer le 14-Juillet, parce qu'elle nous a indiqué que le made in France, ça la scandalisait, parce qu'elle nous a expliqué que les structures internationales, elle trouvait que c'était très bien quand il s'agissait de protéger les emplois des Guinéens." Devant cette description Eva Joly s'est dite prête à  "débattre avec elle quand elle voudra et nous verrons bien qui aime vraiment la France".


Friction toujours mais cette fois-ci à gauche. Et la première critique vient d'Olivier Besancenot, qui reproche à Martine Aubry d'inciter les élus de sensibilité de gauche à accorder leur signature au PS et de bloquer l'accès aux 500 signatures pour le Nouveau Parti Anticapitaliste. L'ancien candidat du NPA dénonce un "double discours du Parti socialiste. Au moment de la primaire, on nous explique que c'est aux électeurs de trancher et quand il s'agit de faire le ménage des candidats, c'est la direction du PS qui décide qui a le droit ou pas d'aller à l'élection."

 

22368-2011-10-france-politique-francois-hollande-nicolas-sarkozy-tr-dessin-dijonscope.jpg

http://www.dijonscope.com/016414-n-sarkozy-f-hollande-quinze-annees-de-je-ne-t-aime-pas-moi-non-plus



On reste à gauche avec François Hollande qui, pour sa part, a qualifié aujourd'hui d'"opération électorale" le vote du texte par Nicolas Sarkozy sur le négationnisme du génocide arménien. Alors que le président en avait fait la promesse avant son mandat en 2007 et que les travaux de la législature arrivent à terme fin février, François Hollande ne décolère pas : "Ce qui est regrettable, fâcheux, comme méthode, c'est de saisir une occasion pour faire une nouvelle discussion d'une proposition de loi, dont le gouvernement a déjà dit qu'il ne la transmettrait pas au Sénat. Donc c'est purement un effet d'affichage".

Alors simple coup électoral ou pas, en tout cas Nicolas Sarkozy affiche une certaine sérénité, surtout avec son: "tout se passe comme je l'avais prévu", en parlant de la campagne présidentielle lors d'un dîner à l'Elysée. De plus, bien qu'il avait averti ses troupes de ne plus attaquer François Hollande sur son inexpérience, le président semble être revenu sur ses promesses, avant de rajouter : ""On ne peut pas le juger sur son bilan ministériel puisqu'il n'est jamais venu à l'idée de personne de le nommer ministre" et de finir par "Du coup, on est obligé de le juger sur son bilan à la tête du Parti socialiste. (..) Mais, là aussi, c'est surprenant: il ne sait rien des affaires du Pas-de-Calais, il ne sait rien de celles des Bouches-du-Rhône. Il est soit ignorant, soit complice."


Pas de répit donc entre les partis, même pas pour les fêtes apparemment...

23:44 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, npa, fn |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.