Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

mercredi, 11 janvier 2012

Des propositions.. un petit tour et puis s'en vont!

12-01-11-hollande-sarkozy.jpg

http://www.leplacide.com/
 

Rien de mieux qu'une partie de poker version présidentielle pour tester l'avis général. N'en déplaise à la gauche, comme à la droite, cette semaine les réformes proposées ne sont pas au beau fixe. Les propositions potentielles doivent donc être revues sous peine de fortes critiques.

Et pour le coup la réforme la plus critiquée de la semaine revient à François Hollande et son fameux quotient familial. Lancé dans une idée de réforme fiscale, le candidat PS avait pour projet (jusqu'il y a encore deux jours) de supprimer le quotient familial pour le remplacer par un crédit d'impôt moins inégalitaire, selon lui. Oui mais petit bémol: la proposition a fait trop de remous. L'UMP est montée au créneau dénonçant une volonté du PS de supprimer un "acquis social", et de "s'attaquer à ce qui marche bien en France". Face à ce torrent de critiques, la gauche a quelque peu changé sa version en affirmant n'avoir jamais prévu de le supprimer mais bien de le "moduler" et vouloir avant tout "conserver un soutien fiscal aux familles mais en donnant à toutes les familles, quels que soient leurs revenus, et en mettant l'accent sur le soutien aux jeunes parents". Mais apparement mardi matin le message n'était pas encore passé chez tous les élus PS, notamment Pierre Moscovici qui interrogé par une journaliste en était encore au volet suppression.

 

 

http://www.liberation.fr/politiques/06014658-ump-touche-pas-a-mon-quotient-familial


De son côté la droite aussi tient compte des railleries. Nicolas Sarkozy vient ainsi d'annoncer qu'il suspendait toutes nominations importantes jusqu'à la présidentielle. C'est que la rumeur de désignation de Xavier Musca, secrétaire général de l'Elysée, à la tête de la Caisse des dépôts et consignations lui avait valu des critiques. François Hollande décrivait alors une main mise de la droite sur un des leviers d'action économique du gouvernement.

Mais malgré le recul de l'UMP sur cette "mesure", l'inverse arrive aussi! Pas le temps d'attendre la réaction du citoyen lambda, le parti présidentiel a décidé à contrario de lancer trois réformes structurelles en quelques jours. On est loin alors des déclarations de Sarkozy de mars 2010: "Au second semestre 2011, le gouvernement marquera une pause pour que le Parlement puisse, s'il le souhaite, délégiférer" et "compléter toutes les réformes pour les améliorer". Projet de TVA sociale, mise en place de la controversée taxe Tobin, et réforme de l'éducation, plus rien ne semble arrêter le gouvernement. Selon le quotidien le Monde, il s'agit d'ailleurs d'une stratégie de la "cible mouvante", qui "consiste à multiplier les annonces pour disposer toujours d'une longueur d'avance sur ses adversaires".

 

Malgré la course aux réformes de l'UMP, on constate que les propositions mises en avant sont encore enclines à être très vite retravaillées. Il y a néanmoins ceux qui, à ce jeu de poker, tentent le tout pour le tout, et n'ont pas grand chose à perdre. C'est la cas de Maxime Vernet, jeune candidat de 22 ans, qui présente son "contrat social et économique" à destination de mai 2012. Et pour lui pas de coup de bluff, les 12 mesures sont claires et déjà sur la table..

 

 

1561763_nono.gif

http://forum.orange.fr/messages/index/85537/35-heures-l-actualite-en-images-11-01-2012.html?dub=2

 

23:52 Écrit par Laura Sengler | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, programmes |  Facebook | |  Imprimer | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |

Les commentaires sont fermés.